Initiations

“Les quatre initiations qui mûrissent sont comme un flot de nectar.

Elles purifient les quatre voiles et plantent la graine des quatre kayas.

Elles sont la racine de la voie des Mantras.

Ceci est mon conseil du coeur.”

Bhante Dharmaraja.

                                                               Qu’est-ce que l’initiation ?

Les enseignements du Bouddha Shakyamouni sont classés en trois véhicules : Hinayana, Mahayana et Vajrayana. Les transmissions de pouvoir ou initiations (tib. wangs) sont une partie essentielle du Vajrayana.

Parmi les deux sections principales du Vajrayana, l’initiation qui mûrit et les instructions qui libèrent, l’initiation est la première.

Selon la vue du Vajrayana, tous les êtres sensibles possèdent la nature de Bouddha – un potentiel d’éveil que nous possédons tous. Une initiation tantrique est une cérémonie qui active notre potentiel pour devenir un Bouddha.

A travers le rituel de l’initiation, le Maître Vajra donne à l’étudiant qualifié un aperçu de ce pur royaume au delà des tendances habituelles de l’esprit. Sur la base de leurs expériences au cours de l’initiation, les étudiants vont apprendre à maintenir et étendre cette expérience initiale à travers la pratique subséquente de la méditation.

Dans une initiation, tous les rituels servent une seule fonction : transformer temporairement notre façon habituelle de percevoir la réalité. Dans le Vajrayana, les diverses méditations sont associées à une divinité de méditation particulière (tib. yidam), qui symbolise un aspect de l’Esprit Éveillé. A travers l’initiation, nous recevons le pouvoir de pratiquer les différentes étapes de la méditation associée à cette divinité. Une initiation est aussi une très grande bénédiction, une cause pour atteindre l’état de Bouddha dans le futur.

Le but du Tantra est de purifier le karma de nos corps, parole et esprit en transformant les émotions perturbatrices et en supprimant les obstacles à notre libération et à notre omniscience, si bien que nos actions deviennent identiques à celles d’un Bouddha.

Recevoir une initiation équivaut à planter une graine. Avec les conditions adéquates, cette graine germera plus tard et poussera jusqu’à l’éveil. Pendant l’initiation, chacune des trois portes est bénie individuellement, ainsi on a l’initiation du Corps, de la Parole et de l’Esprit. De cette façon, les souillures de chacune des trois portes sont purifiées et nous recevons le pouvoir de nous visualiser sous la forme de la déité, de réciter son mantra et de méditer l’esprit de la divinité.

Notre esprit ordinaire est dur, immature. Ainsi, il doit être mûri par l’initiation. En Tibétain, le mot “nectar” désigne une substance qui transforme le poison en nectar, cela fait  référence à ses qualités de transformation, comme c’est le cas dans l’alchimie.

Dans l’alchimie, la substance de base est transformée en or. Notre esprit est comme cette substance de base transformée en or par la cérémonie de l’initiation. Tandis que le flot de nectar est versé en nous, nous méditons que nous nous transformons en la divinité, purifiant ainsi l’ensemble de nos voiles et pensées négatives. Notre esprit se manifeste en tant que l’esprit de la divinité. Tout notre être est transformé en le mandala de la divinité.

Par les quatre initiations, nous purifions les quatre voiles. En purifiant les quatre voiles, nous plantons la graine pour achever les quatre kayas dans le futur. Ces étapes sont les éléments de base du Tantra, la racine du système de Vajrayana.

Une initiation complète du Vajrayana est habituellement divisée en quatre parties :

  1. L’initiation du vase
  2. L’initiation secrète
  3. L’initiation de connaissance-sagesse
  4. L’initiation du mot ou de l’ainsité

L’initiation du vase purifie les voiles du corps. Nous recevons le pouvoir de nous visualiser sous la forme de la divinité. Le résultat est l’atteinte du Corps de Manifestation d’un Bouddha, le Nirmanakaya.

Pendant l’initiation secrète, nous purifions les voiles de notre parole. Nous recevons le pouvoir de pratiquer la récitation du mantra et de méditer les canaux subtils (nadis), les souffles (pranas) et les thiglés (bindus). Le résultat est l’atteinte du Corps de Félicité Radiante d’un Bouddha, le Sambhogakaya.

L’initiation de connaissance-sagesse purifie notre esprit. Tous nos voiles sont transformés en nature de sagesse. Cela nous donne le pouvoir de réaliser la non-dualité de notre propre esprit et de l’esprit de la divinité. Le résultat est l’atteinte du corps de Vérité d’un Bouddha, le Dharmakaya.

L’initiation du mot purifie les tendances habituelles subtiles qui donnent lieu à la perception dualiste. Les voiles subtils sont transformés en sagesse primordiale. Nous recevons le pouvoir de pratiquer les enseignements ultimes de la Grande Perfection. Le résultat est l’atteinte du Svavabhikakaya, l’union des trois kayas précédents.                                                                 

                            Comment recevoir une initiation

La transmission d’une initiation nécessite trois conditions :

La motivation de celui qui la transmet est pure et fondée sur l’amour et la compassion. Le Lama doit lui-même avoir reçu cette initiation et avoir lui-même (ou elle-même) une expérience de la pratique.

– L’étudiant ou le disciple doit faire confiance et accueillir sans réserve la validité du rituel et la qualification du Lama. Le Lama est reconnu comme le représentant du Bouddha.

– Les objets rituels comme le vase (bumpa), les tormas, les images et les offrandes convenables doivent aussi être présents.

Avant l’initiation, il est important de cultiver l’attitude juste et de garder à l’esprit l’infinité des êtres souffrant dans le samsara. Nous ne pouvons pas y faire grand-chose puisque nous sommes nous-mêmes liés comme les autres. C’est seulement en obtenant la sagesse, la compassion et le pouvoir des Bouddhas que nous pourrons sauver les autres et nous-même de cette condition et ainsi nous recevrons cette initiation pour le bien de tous les êtres sensibles.

Pendant la partie principale de la cérémonie, nous visualisons à la fois le Maître Vajra et nous-même sous la forme de la divinité particulière à cette initiation, et l’environnement est vu comme le palais céleste ou le mandala. Tout au long de l’initiation, nous devons penser que le Lama n’est pas différent de la divinité. La meilleure façon est de cultiver la ferme croyance que nous recevons l’initiation de la divinité elle-même.

Au cours de l’initiation, il y a différentes visualisations et actions à accomplir. Elles pourront être introduites  au préalable ou bien expliquées par le Lama au moment approprié.

A la fin de la cérémonie, le Lama donne un samaya, un engagement, qui est la voie même que l’étudiant doit prendre. Il y a différents types de samayas associés au Maître Vajra qui donne l’initiation, à la divinité et à la pratique elle même.

Comme à chaque initiation correspond un engagement particulier, les samayas donnés pendant les grandes initiations publiques sont habituellement non-spécifiques. Néanmoins, ayant reçu une initiation tantrique, le Maître et l’étudiant sont considérés comme faisant partie du même mandala. Les étudiants s’engagent à respecter le Maître, la divinité et à rester en harmonie avec les frères et soeurs ayant reçu  l’initiation ensemble.