Trésors du Dharma de Péma Lingpa

La lignée de Péma Lingpa remonte au 8éme siècle, époque à laquelle Padmasambhava-Guru  Rinpoche introduisit le Bouddhisme Vajrayana au Tibet et au Bhoutan. Bien que capable de subjuguer les forces négatives envahissantes – tant culturelles que mystiques, Guru Rinpoché pouvait prévoir les obstacles qui entraveraient le Dharma dans les générations à venir, quand les enseignements deviendraient confus et seraient coupés de leurs instructions essentielles. Afin de prévenir cela, il bénit la région au moyen de termas (enseignements-trésors cachés) devant être révélés dans le futur pour le bien des êtres sensibles.

A cette époque, au Tibet, Guru Rinpoché prophétisa qui seraient les tertöns (les révéleurs de Trésors), ainsi que le moment et les circonstances appropriées pour la découverte des termas. Ces enseignements ésotériques furent cachés au sein des paysages variés de l’Himalaya, dans les montagnes, les falaises, les arbres, les cours d’eau, les lacs ou bien les grottes, aussi bien que dans le courant de conscience même des disciples qui, en tant que Maîtres spirituels réincarnés, seraient conduits à découvrir les termas à travers rêves, visions et réalisations spontanées. Jusqu’à nos jours, des centaines de tertöns ont révélés des milliers de ces enseignements cachés par Guru Rinpoché. Parmi eux, se trouvent les cinq grands Rois Tertöns, dont Péma Lingpa, qui en est le quatrième.

Au Tibet, l’héritage de Péma Lingpa commence avec la mort de la princesse Pémasel, la fille du roi Trisong Detsen, qui mourut inopinément à l’âge de huit ans. Constatant la grande peine du roi à la perte de son unique fille, Guru Rinpoché ramena la conscience de la princesse dans son corps. Quand elle reprit conscience, Guru Rinpoché lui transmit la doctrine secrète du Khandro Nyingtig (La Sphère du Coeur des Dakinis) et le pouvoir de révéler ces enseignements dans une vie future. Par la grâce de son Esprit, il la bénit et lui fit la prophétie que dans une vie future, elle reprendrait naissance en tant que le roi tertön Péma Lingpa, et révèlerait ces enseignements cachés relatifs à ces trois cycles de pratiques quintessentielles : Le Lama Océan de Joyau, Le Total Rassemblement de la Pensée Éveillée de Samantabhadra et Le Grand Compatissant, La Lampe qui Illumine l’Obscurité.

La princesse Pémasel révéla les enseignements du Khandro Nyingtig et les enseigna extensivement au cours de son incarnation suivante comme Péma Lédreltsel, qui prit plus tard naissance en la personne du grand Maître Longchen Rabjam. Péma Lingpa fut l’incarnation directe de l’Omniscient Longchen Rabjam.

Né entouré de signes de bon augure dans la vallée du Bumthang au Bhoutan, Péma Lingpa était le descendant d’une famille de pratiquants tantriques Nyingmapas. Sa formation religieuse n’était pas élaborée, mais dès le début de ses années adultes, ses rêves et ses visions devinrent la source par laquelle il reçut les instructions lui révélant l’emplacement de 108 grands textes-trésors et reliques à travers le Bhoutan et certaines parties du Tibet et de l’Inde. Néanmoins, en raison de certaines dispositions karmiques des êtres de cette époque, Péma Lingpa ne révéla que 32 des trésors prophétisés.

L’important recueil des textes de Péma Lingpa, “Le Précieux Recueil des Profonds Enseignements Trésors du Grand Maître Péma Lingpa”, consiste en 21 volumes, incluant quatorze cycles majeurs ainsi que des compositions “ordinaires” du tertön et de Maîtres ultérieurs.

La majorité des trésors révélés par Péma Lingpa contient des initiations, des textes et des manuels de pratiques associés au Mahayoga Tantra, y figurent aussi trois cycles substantiels de l’Atiyoga.

Le recueil se compose de différents textes, une collection d’instructions, de rituels et de textes narratifs.

Péma Lingpa est connu comme l’un des cinq grands Rois-Tertöns, en raison du fait que, parmi ses termas, il révéla ces trois cycles d’enseignements et de pratique majeurs, à savoir : le cycle du Lama, le cycle du Grand Compatissant  – Avalokiteshvara, et le cycle de la Grande Perfection.

Le cycle du Lama est l’un des plus importants et des plus fameux trésors découverts par Péma Lingpa. Il est appelé le Lama Norbu Gyatso ou Lama Océan de Joyaux.

Ce cycle est totalement associé à Guru Rinpoché et contient de nombreux enseignements, pratiques et rituels. Péma Lingpa a extrait ce terma de la Falaise à Tête de Lion  à Mendo, au Lhodrak- Bhoutan.

La première partie du cycle contient une série d’instructions concernant différents sujets, sous la forme de dialogues entre Guru Rinpoché et ses disciples dévoués comme le prince Moutig Tsenpo et la princesse Pémasel. Une série d’initiations tantriques et de manuels de pratique occupe la place centrale de ce cycle, incluant le texte racine du cycle, une initiation de l’Atiyoga. A la fin du cycle, se trouve un éventail de différents rituels avec des offrandes d’encens, des cérémonies de consécrations, des rituels mortuaires et des instructions pour faire venir la pluie.

Le cycle du Lama Norbu Gyatso occupe les deux premiers volumes du recueil des termas de Péma Lingpa.

Le cycle d’Avalokiteshvara, Le Grand Compatissant, La Lampe qui illumine l’Obscurité fut découvert dans l’enceinte adamantine de la Grotte Cuivrée à Rimochen – Bhoutan.

L’un des cycles de la Grande Perfection révélé par Péma Lingpa est le Kunzang Gongpa Kundu – Le Total Rassemblement de la Pensée Éveillée de Samantabhadra de la Grande Perfection. La première partie de ce terma fut extraite du stupa de Chimpou proche de Samye, au Tibet. Une autre partie fut redécouverte à Tharpaling au Bumthang, elle avait été révélée puis cachée à nouveau par Longchenpa.

Ce cycle contient le rapide et profond chemin qui permet d’atteindre la libération en une seule vie.

Les deux autres cycles de la Grande Perfection sont La Quintessence des Mystères du Lumineux Espace et Le Tantra Petit Enfant.

Chacun de ces cycles met l’accent sur un aspect différent et les trois fonctionnent ensemble, comme un tout. Chaque cycle est décrit comme privilégiant une catégorie particulière, respectivement : instructions, initiations et tantras.

Le Total Rassemblement de la Pensée Éveillée de Samantabhadra met l’accent sur les instructions et contient également  les initiations des divinités paisibles et courroucées (zhi khro), et des instructions essentielles (sman ngag) sur des sujets yogiques avancés.

Le premier volume de La Quintessence des Mystères du Lumineux Espace  est presque entièrement consacré à des initiations. Le second volume comprend un éventail intéressant de textes incluant des conseils sur l’art de la marche rapide, la protection contre les démons, et des guides pour certains pays cachés.

La totalité du volume du Tantra Petit Enfant consiste en Tantras et en commentaires relatifs à une importante section du Recueil des Tantras Nyingmapas les “Dix-Sept Insurpassablement Secrets Tantras du Dzogchen” (yang gsang bla na med pa rdzogs pa chen po’i rgyud bcu bdun skor rnams, vol 9 et 10 du Nyingma Gyubum). Ce cycle est considéré comme un terma redécouvert (yang gter), originellement révélé par Sherab Membar.

Ces enseignements ainsi que les autres cycles trésors du grand tertön Péma Lingpa contiennent de nombreuses pratiques, rituels et instructions destinés à conduire les êtres fortunés à la libération.

Tous les Trésors de Péma Lingpa ont été précautionneusement transmis jusqu’à nos jours par les trois lignées d’émanation de ses Corps, Parole et Esprit.